Point sur Sharepoint Online


Pour accélérer son développement sur le marché du logiciel bureautique, Microsoft met le paquet sur les offres de logiciels en location. Disponibles en abonnement mensuel, office, exchange et, et ça nous intéresse plus, Sharepoint.

L’offre Sharepoint Online

Accessible au sein d’une offre complète, comprenant notamment Office et Exchange, ou en stand alone, Sharepoint Online propose au « locataire » la grande majorité des fonctionnalités Sharepoint tout en lui évitant toutes les tâches d’administration technique. Attention tout de même, selon la taille de votre entreprise, vous ne disposerez pas des mêmes outils. Si votre entreprise se compose de moins de 5000 salariés (quand même…), vous n’aurez accès qu’à la version Standard de Sharepoint Online. Au delà de cette limite, vous aurez accès à Sharepoint Online Dédié, version qui couvre la quasi totalité du périmètre Sharepoint Server.

Les points fort de Sharepoint Online

Le gros point fort de l’offre Sharepoint online, c’est la délégation des tâches d’administration technique qui peuvent rebuter les petites et moyennes entreprises. L’offre Sharepoint Online vous assure notamment 99,9% de disponibilité, seuil en deçà duquel des compensations financières sont prévues, des sauvegardes toutes les 12 heures ou encore un support 24h/24 7j/7 pour l’administrateur, le tout pour un prix affiché de 4,47€ par mois et par utilisateur.

Les faiblesses de l’offre Sharepoint Online

Les faiblesses de Sharepoint Online dépendront grandement de votre éligibilité à Sharepoint Online Dédié ou non. Si vous avez accès à Sharepoint online dédié, vous aurez les fonctionnalités majeures de Sharepoint à l’exception de l’intégration de la messagerie, aux indicateurs de KPI ou au webpart d’agrégation par exemple. En revanche, si vous n’êtes éligibles qu’à l’offre Sharepoint Online Standard, vous n’aurez pas accès, en plus des fonctions déjà énumérées, au réseau social, au ciblage de l’audience, aux mysite, à de nombreux workflows, à la recherche inter-collections, aux KPI… C’est évidemment frustrant mais on peut trouver logique que, pour une petite ou moyenne entreprise (même si à 5000 utilisateurs on est plus vraiment dans la PME…), un réseau social soit peu utile. A côté de ça,les fonctionnalités collaboratives restent accessibles et couvrent la majeure partie des besoins des TPE-PME.

Bilan ?

En faisant un bel effort sur ses logiciels online, Microsoft vise très clairement les petites et moyennes entreprises. Et à nos yeux, ils visent juste. Les besoins de collaboration sont les mêmes dans les moyennes entreprises que dans les multinationales sans les économies d’echelle pour amortir les couts d’infrastructure. En économisant à ses locataires cet effort, Microsoft leur fait oublier l’une des dernières raisons susceptible de les tenir éloignés de Sharepoint et s’ouvre ainsi un marché extrêmement vaste. Bravo à eux !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>